Actualité
19.12.2022

Vos contrats IP sont-ils prêts pour la révolution des Digital Twins ?

À la convergence des mondes physique et virtuel, les Digital Twins (DT), ou jumeaux numériques, sont au cœur de l’industrie du futur. Dans un article de La Tribune publié le mois dernier, l’industrie 5.0 est présentée comme une « nouvelle vague d’innovations digitales » qui comprend les Digital Twins. En effet, l'utilisation des jumeaux numériques va croître de 38 % pour atteindre 16 milliards de dollars d'ici 2023 [1]. Cette hausse n’est pas surprenante car les Digital Twins sont des outils d’optimisation particulièrement intéressants. À tel point que Xavier Dalloz affirme que « les entreprises qui ne miseront pas sur eux perdront en compétitivité et seront désintermédiées ».

1. Qu’est-ce qu’un Digital Twin ?

IBM défini un Digital Twin comme « une représentation virtuelle d'un objet ou d'un système qui couvre son cycle de vie, est mis à jour à partir de données en temps réel et utilise la simulation, l'apprentissage automatique et le raisonnement pour aider à la prise de décision ».

Le Digital Twin constitue donc le double digital en trois dimensions d’un objet physique, d’un processus ou d’un système qui est fabriqué ou qui sera fabriqué dans les prochaines années. Concrètement, cette représentation est un fichier enrichi de métadonnées qui contiennent une multitude d’informations, dont la description virtuelle de l’ensemble des caractéristiques et composants du produit. Toute la vie du produit se retrouve au coffin d’un seul et unique fichier.

À titre d’exemple, le port de Rotterdam possède un Digital Twin. Les données collectées sont une aide à la prise de décision intelligente. Loin d’être un gadget, « la réduction d’une heure du temps d’accostage d’un navire » grâce au Digital Twin peut permettre de « faire gagner plus de 80 000 dollars à la compagnie maritime et permet au port d’améliorer ses cadences » [2].

2. Quels sont les avantages des Digital Twins ?

Les Digital Twins apportent trois avantages décisifs.

  • Tout d’abord, la conception est perfectionnée. Le DT permet d’améliorer la R&D en analysant les performances des produits avant même la réalisation des prototypes.
  • Ensuite, la fabrication est optimisée. Le DT permet de planifier efficacement les processus ou encore d’avoir une visibilité sur les pièces à ajouter.
  • Pour finir, la maintenance est maximisée. Le changement des pièces et les défaillances sont prédits, l’entretien et le développement sont facilités.

3. Dans quels domaines rencontre-t-on le plus les Digital Twins ?

Les Digital Twins sont traditionnellement privilégiés dans les industries lourdes comme l’aérospatial, l’aéronautique ou les plateformes pétrolières.

Utilisés dans les années 60 par la NASA suite à la mission Apollo, de nombreuses entreprises se sont appropriées cette technologie pour développer leur activité comme IBM et Airbus.

4. Pourquoi les Digital Twins vont progressivement s’étendre à tous les secteurs de l’économie ?

Aujourd'hui le Digital Twin est en train de se généraliser dans tous les secteurs de l’économie, comme le textile, l’agroalimentaire et la santé. Les avantages des Digital Twins sont transposables à tous les secteurs. À titre d’exemple dans l’industrie textile, les jumeaux permettent de simuler différentes versions d’un vêtement avec différentes couleurs et matières sans réalisation de prototypes, d’avoir dans un même fichier toutes les informations (tailles, prix, photos de campagnes publicitaires, échantillons existants etc.), et ainsi de « réduire considérablement le gaspillage et les inefficacités tout au long de la chaîne d'approvisionnement » explique Marco Milioli, directeur marketing.

Par ailleurs, le métavers a un rôle moteur dans le développement des Digital Twins. Dans un internet du futur intégrant de plus en plus de représentations 3D, les jumeaux numériques permettent aux produits d’avoir une vie digitale dans le métavers et d’être exploités pleinement, que ce soit sous forme de NFT ou non.

5. Pourquoi vos contrats IP doivent-ils être adaptés dès aujourd’hui ? 

D’un point de vue juridique, le juriste devra nécessairement intégrer le Digital Twin dans un contrat. En effet, les droits de propriété intellectuelle attachés aux produits, aux représentations 3D et aux Digital Twins sont entremêlés. Pour être en mesure de réaliser un jumeau numérique, le créateur du produit en question doit céder ou autoriser le client à le créer en collaboration avec un designer 3D. Si le créateur est lui-même le designer 3D, il devra également donner son autorisation au client. L’étendue de la cession sera évidemment conditionnée par l’utilisation dans les métavers des Digital Twins qui devra être précisée.

Des problématiques liées au secret des affaires sont aussi soulevées par les Digital Twins. Les jumeaux numériques peuvent concentrer un nombre important de secrets des affaires puisqu’ils permettent la reproduction d'un produit complexe dans toutes ses caractéristiques et composantes. Pour bénéficier de la protection légale du secret des affaires, les informations contenues dans le Digital Twin doivent notamment faire l’objet de mesures de protection raisonnables pour en conserver le caractère secret. Ainsi, il est absolument nécessaire pour l'entreprise détentrice de Digital Twins de préserver sa confidentialité par des moyens renforcés et adaptés, tels que les horodatages digitaux permis par les solutions blockchain.

Il est nécessaire de réfléchir dès à présent à l’intégration des Digital Twins dans les contrats. La réalité économique et technique des Digital Twins doit être prise en compte pour analyser l’opportunité de les intégrer dans les clauses de propriété intellectuelle des nouveaux contrats, ainsi que dans les contrats en cours par des avenants.

Vincent FAUCHOUX
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Image par Freepik
FOCUS DDG
Métavers & IP :
Quelle stratégie juridique pour votre entreprise ?
DÉcouvrir
DDG utilise des cookies dans le but de vous proposer des services fonctionnels, dans le respect de notre politique de confidentialité et notre gestion des cookies (en savoir plus). Si vous acceptez les cookies, cliquer ici.